Communiqué de Presse RFC

 

Le collectif Référentiel Fibre Commun créé les conditions d’une généralisation des services très haut débit sur fibre optique pour les entreprises, sur tout le territoire national
 
Conformément à ses objectifs, le collectif RFC* - Référentiel Fibre Commun - publie ses premières spécifications techniques en matière d’accès aux réseaux fibre à l’abonné à destination des opérateurs FTTH (Fibre To The Home) et FTTO (Fibre To The Office).
 
Celles-ci portent sur les fonctionnalités techniques des services de transport que les opérateurs doivent mettre en place pour garantir un accès neutre, transparent et non discriminatoire de tous les opérateurs commerciaux, internationaux, nationaux ou régionaux, à leurs réseaux, et faciliter ainsi le développement et la diffusion des services aux consommateurs.
 
Cette première publication est le fruit d’un vaste échange transverse ouvert et coopératif avec des retours d’expériences nombreux en France et à l’international, entre des partenaires RFC, privés et publics, venant de tout le vaste écosystème des infrastructures fibre.
 
RFC met ainsi à la disposition de tous ses partenaires un socle commun de spécifications techniques dans le domaine des services activés de transport aux sites entreprises.
 
Ce socle commun comporte des dispositions techniques sur :
l’architecture du service, les couches protocolaires (transparence protocolaire, gestion des classes de services,…), les interfaces sur site utilisateur final ;
les engagements de performances et la QoS ;
les fonctionnalités du système d’information technique et commercial (éligibilité, principe de raccordabilité, processus de commande et facturation, processus de modifications de débits,…) ; 
le marketing produit (gamme débit socle, capacité au volume distribuée,…)
 
Il comprend des engagements de base et des options obligatoires (fonction du positionnement métier de l’opérateur), définis avec un haut degré d’exigence. L’intégration de ces dispositions garantit à tout fournisseur de services de pouvoir accéder, sans contrainte, avec un niveau d’investissement technique minimal et une garantie de sécurité optimale, au parc de lignes FTTx mises en œuvre et gérées par l’opérateur de transport compatible RFC (opérateur de Réseaux d’Initiative Publique, « pure player », opérateur intégré,…) sur l’ensemble du territoire national.
Ce socle commun facilite l’accès aux réseaux FTTx activés et leur essor économique.
Il spécifie les conditions d’une fourniture de services aux utilisateurs finals sur un mode multi-opérateurs, c'est-à-dire que l’entreprise abonnée peut sur la même ligne d’accès très haut débit, par exemple sélectionner :
un opérateur de services dans le domaine du « cloud » ;
un autre dans celui de la téléphonie ;
un autre encore dans celui de la vidéosurveillance.
 
Chacun de ces fournisseurs de services intervient, en parallèle, dans des conduits étanches et sécurisés. C’est la caractéristique des réseaux dits en « open-access », déjà opérationnels dans nombre de pays (scandinaves et Amérique du Nord,…) et portés depuis peu en France par les Réseaux d’Initiative Publique très haut débit. Le Collectif RFC, par l’établissement de ce socle commun, vient conforter leur démarche et créer les conditions d’un élargissement de ces services ouverts de communications électroniques.
 
La prochaine étape, déjà engagée par le collectif RFC, est la publication du même type de spécifications pour les services activés, mais cette fois, à destination du grand public (FTTH).
A l’heure des débats sur la neutralité du Net et des stratégies restrictives et conservatrices de certains acteurs dans ce domaine, l’initiative du collectif RFC ouvre la voie à un mode d’accès qui replace l’utilisateur final et le consommateur au centre du jeu, dés lors que celui-ci bénéficie de la présence d’un opérateur de gros conforme RFC.
 
Contact Joël MAU   joel.mau@mines-telecoms.fr